arthuryanthar:

Oh Betty, you so craze.
37°2 le matin [Betty Blue] (1986) - Jean-Jacques Beineix

arthuryanthar:

Oh Betty, you so craze.

37°2 le matin [Betty Blue] (1986) - Jean-Jacques Beineix

"Mais attends, où est le vin rouge ?"

"Un entretien ? Ha non, quarante minutes en direct à 20h sur une chaine du service public c’est bien plus qu’un entretien hein. Un grand entretien alors. Non plus. Ce qu’a déroulé Nicolas Sarkozy hier c’est pas temps le tapis rouge que lui tendait France 2, c’est un discours. Un discours politique avec son lot de persuasion, de détermination, d’enthousiasme, d’émotions. Un discours d’orateur si fluide et si fort qu’il sonnait comme une vraie leçon d’éloquence. Ou pas.
Vous vous souvenez du “Discours d’un roi” ? Si si, vous savez ce film anglais sur un roi qui bégayait. Le roi Georges VI qui était forcé de surmonter son handicap pour s’adresser à son pays et prononcer à la fin du film ce fameux discours contre l’Allemagne nazie. Vous vous souvenez là ? Sa voix tremblante finissait par triompher en direct sur la BBC, écouté par le peuple tout entier.
C’était un film sur le langage et la communication politique en fait. Un film qui nous disait que pour être parfait et bien le discours d’un roi il doit un peu trébucher.
Hier soir au 20h, la voix de Nicolas elle n’a pas beaucoup tremblé. Et pour convaincre tout un peuple c’est peut-être ça qu’il lui manquait. Un blanc. Un doute. Un tâtonnement. Quelque chose qui aurait pu traduire ne serait-ce que la conscience des trébuchements passés. Il manquait presque rien hein, peut-être seulement ce vertige de la chute qui fait la vraie grandeur de l’orateur et du leader."
Augustin Trapenard
80slove:

Christian Slater & Winona Ryder

80slove:

Christian Slater & Winona Ryder

sixpenceee:

Tombe de la Famille Raspail

François Vincent Raspail was a prominent figure in 18th century France. He was a doctor, chemist as well as a politician. He got into trouble more than once for his socialist ideas He referred to prison as his second home.

He is buried in the same grave as his wife, Henriette Troussot (1799-1853), Jules Emile Raspail (1831-1887), engineer, and François Vincent Raspail (1823-1899), painter, engraver. The tomb is decorated with a representation of a spectrum as a shroud, one hand clinging to the bars representing the ghost of Mrs. Raspail who died during the imprisonment of her husband. (Source)

gallowhill:

Rineke Dijkstra, The Buzz Club series, Liverpool, England/Mysteryworld, Zaandam, Netherlands, 1996-1997